• Samedi 19 mars, dans le cadre de la commune re-établie: Concert de soutien aux 300 sans- papiers en Grèce, ayants engagé la lutte pour leur régularisation: 

    Musique expérimentale

     

    "Umapped music"  http://www.myspace.com/unmappedmusic

    "Pockets full of sand"  à confirmer

     

     

    La grève de la faim des 300 ouvriers immigrés est finie. La lutte pour un monde d’égalité- solidarité- liberté continue….

    Le 25 janvier, 300 immigrés ont commencé une grève de la faim à Athènes et Thessalonique avec des revendications élémentaires: les mêmes droits que les travailleurs locaux et la régularisation de tous et toutes les immigré(e)s qui vivent, travaillent et se déplacent dans le pays.
    44 jours après, tandis que plus de 100 grévistes se trouvaient dans des hôpitaux avec de graves problèmes de santé, l’état a été forcé d’abandonner son attitude intransigeante et les menaces de déporter les grévistes et a négocié directement avec eux, en satisfaisant une partie significative de leurs demandes:

    -La diminution du temps de séjour requis de 12 à 8 ans afin qu’un immigré puisse appliquer pour une carte de séjour (cela est valable pour tous et toutes les immigré(e)s qui habitent en Grèce).
    - La diminution du nombre des timbres d’assurance requis de 200 à 120 (comme c’est le cas pour les travailleurs grecs).
    - La diminution du nombre des timbres requis de 80 à 50 afin d’obtenir une assurance (cela est valable pour tous les travailleurs, locaux et immigrés).
    - En ce qui concerne les 300 grévistes de la faim, ils auront droit de renouveler indéfiniment leur «statut de tolérance» de 6 mois jusqu’à ce qu’ils auront rempli le temps et les conditions pour avoir une carte de résident. En plus, ils auront la possibilité de voyager librement à leur pays d’origine et de revenir.

    Les 300 grévistes de la faim ont mis leur vie en danger non sur la base des intérêts personnels et utilitaristes mais pour un droit collectif, pour une lutte qui revendique des droits qui concernent la dignité de toute la classe ouvrière. Cette grève de la faim est une lutte sociale contre la «clandestinité» de tous et toutes les immigré(e)s, une lutte qui s’adresse à toute la classe des travailleurs et travailleuses. Elle fait suite aux luttes menées récemment, des manifestations des immigrés travailleurs de terre à Manolada Ilias et Skala Lakonias jusqu’à la grève des immigrés pêcheurs à Michaniona Halkidikis.

     La lutte des 300 ouvriers immigrés prouve que rien n’est impossible.

    Appel à l'aideSi les 300 sont arrivés jusqu’ici, imaginez ce que peuvent faire
    des milliers des immigré(e)s-ouvrie(è)rs-opprimé(e)s ensemble

    assemblée des anarchistes/antiautoritaires/libertaires/camarades solidaires (Grèce)

    photos

    source: http://www.occupiedlondon.org/blog/2011/03/10/536-the-hunger-strike-of-the-three-hundred-migrant-workers-has-ended-the-struggle-for-a-world-of-equality-solidarity-and-freedom-continues/

     
     
    19 mars: Concert de soutien aux 300 camarades sans papiers. 
     
    Depuis le 25 janvier, environ 300 immigrés ont commencé une grève de la faim, à Athènes et à Thessalonique. Ils récla ment leur régularisation et surtout une vie plus digne. Après plus qu’un mois de lutte, la plupart d’entre eux/elles présentent des troubles de santé, peut-être irréversibles. Des nombreuses actions de solidarité ont eu lieu partout dans le pays ainsi qu’à l’étranger. Les pressions créées par tous ces mouvements de solidarité peuvent amener la victoire!  


       Venez nombreux et nombreuses !

     

    Les grévistes ont besoin de notre solidarité et de notre soutien financier.


    • Lundi 14 mars :

    --20h30 : Dans la continuité du cycle de projection féministe et transgenres :

    Appel à l'aidefilm "If these walls could talk 2 (Sex Revelations)" de Jane Anderson, Martha Coolidge (2000), 96'.

     

    Long-métrage en forme de trilogie, ce film illustre les difficultes rencontrées par les lesbiennes à trois époques différentes : du placard des années 1960 à la lesbo-parentalite des annees 1990 en passant par un "sex, drug & butch".

     

     

    ...Ce film ouvrira surt des débats en petits groupes.

     

    • Mardi 15 mars : 

    -- 14h00 : atelier théâtre.

    • Mercredi 16 mars : 

    -- 14h00 (A CONFIRMER) : atelier sérigraphie  : production d'affiches liées aux luttes en cours. 

    -- 18h00-20h00 :  Combat-libre, auto-défense, boxe.

    -- 19h30-22h00 :  Atelier autogerée de Samba dans une optique de frivolité tactique. Ouvert aux non musiciens avec ou sans instrus !

     

    • Jeudi 17 mars :

    SOIREE : FERMETURE.

     

    • Vendredi 18 mars :

    CANTINE populaire autogérée AU Bourdon
    avec
    FANFARE et BATOUCADA
    pour FÊTER
    le début de la Commune de Paris

    --19h00 : atelier écriture de chanson

    --14h00 : RDV au squat pour le tri de la récolte.  

    --17h00 : RDV au squat pour la cuisine. Repas à la fin.Viens participer aux RDV. Cette cantine n’existe que si tu t’y investis.

    --20h00 : Repas Suivis de frivolité Fanfaronesque au Bourdon

     

    VIENS A L'HEURE ET FILER UN COUP DE MAINS POUR FAIRE DE CETTE FETE
    UN MOMENT SAISI COLECTIVEMENT

    (les surplus des revenus de la cantine sont utilisés pour soutenir les projets collectifs du Bourdon et, aussi et surtout, les copains en prison via KALIMERO)


    • Samedi 19 mars :

    --Milieu d'Après-Midi : Rangement et ménage des espaces collectifs : Tout le monde est fortement le bienvenue.


    --21h: Concert de soutien aux 300 sans- papiers en Grèce, ayants engagé la lutte pour leur régularisation:  La grève de la faim des 300 ouvriers immigrés est finie. La lutte pour un monde d’égalité- solidarité- liberté continue….

    Musique expérimentale

    "Umapped music"  

    http://www.myspace.com/unmappedmusic


    • Dimanche 20 mars :

    --16h00 : Assemblée Générale publique du Bourdon (16h réunion, 17h assemblée) pour faire des espaces un projet global et collectif

    SOIR : FERMETURE


    Appel à l'aide.




  • Des rafles aux expulsion, comment lutter contre la machine à expulser

     

    Suite à la discussion du samedi 26 février, autour des rafles et de la machine à expulser :

    Des rafles aux expulsions :comment lutter contre la machine à expulser ?

    En 2005, des rafles réapparaissent. Ces quadrillages policiers, visant à arrêter le maximum de sans-papiers, sont la première étape vers l’expulsion. Le but de ces arrestations au faciès est de remplir les centres de rétention et de multiplier les expulsions. Dans le même temps, elles banalisent la présence des flics dans nos quartiers et dans les transports.

    Dans les différents quartiers pauvres de la région parisienne, où les rafles ont lieu, des réseaux apparaissent et se mettent en place pour s’y opposer. Depuis, la préfecture a modifié ses modes opératoires. Le dispositif rafle est beaucoup moins visible, la présence policière est accrue mais plus diffuse. L’ouverture prochaine d’un nouveau centre de rétention de 240 places au Mesnil-Amelot laisse présager une intensification des rafles dans les mois à venir. Déjà, on observe la généralisation des quadrillages policiers pour fliquer les vendeurs à la sauvette. Pour échanger sur les pratiques déjà existantes d’opposition aux arrestations et en élaborer de nouvelles, retrouvons-nous le :

    Samedi 13 mars à 16 heures au 7 boulevard Bourdon


  •  

    Concert de soutien aux 300 migrants grévistes de la faim en Grèce.

    Journée internationale de soutien aux 300 migrants grévistes de la faimDepuis le 25 janvier, environ 300 immigrés ont commencé une grève de la faim, à Athènes et à Thessalonique. Ils récla ment leur régularisation et surtout une vie plus digne. Après plus qu’un mois de lutte, la plupart d’entre eux/elles présentent des troubles de santé, peut-être irréversibles. Des nombreuses actions de solidarité ont eu lieu partout dans le pays ainsi qu’à l’étranger. Les pressions créées par tous ces mouvements de solidarité peuvent amener la victoire!  


       Venez nombreux et nombreuses !

     

       Fanis Karoussos - oud & chant

     

       Stelios Kotzabasakis - lyre crétoise & chant

     

    présentent un concert de musique traditionnelle crétoise le jeudi 10 mars à 20h30.

     

    Les grévistes ont besoin de notre solidarité et de notre soutien financier (car en Grèce, la CMU n'existe pas).



  •  

    Appel à l'aide

    Concert de HIP HOP (prix libre) le vendredi 11 mars à partir de 22h avec

    DROWNING DOG ET DJ MALATESTA -San Francisco anarchist hip hop-

    et C.U.B.A. CABBAL FT ACERO MORETTI - Italian old school-

    Dj set de RICHARD D'ENFER

    Cantine prix libre comme tous les vendredi.